Archives pour la catégorie Tourisme solidaire

6 conseils pour des voyages plus écologiques et responsables

J’ai le plaisir de vous proposer un article invité de Pauline pour le site Marco Vasco Canada

Lorsqu’on voyage, on a souvent tendance à se laisser aller alors qu’il est avéré que le tourisme a un impact important sur l’environnement.

Chacun de nos actes peut avoir des effets positifs ou négatifs, à court ou long terme, sur la nature qui nous entoure sans que l’on ne s’en aperçoive.

Vous trouverez ci-dessous des conseils pour aider à votre échelle et selon vos possibilités à préserver l’écosystème et l’environnement en effectuant un voyage écologique et responsable.

Privilégier les transports en commun

Trains, autobus, ferry sont autant de moyens disponibles pour voyager.

Il est préférable de privilégier ce type de transport pour la simple raison qu’utiliser une voiture personnelle peut avoir un impact considérable sur notre environnement en augmentant les émissions de carbone dans l’air.

Prendre les transports en commun vous permettra en outre de faire de nouvelles rencontres et d’entrer en interaction avec les locaux.

D’autres manières aussi de faire un voyage écologique : le voyage à vélo ou tout simplement le voyage à pied, ce qui ne sera pas évidemment pratique si on doit parcourir une assez longue distance en une durée précise et restreinte.

voyage CanadaOpter pour les modes d’hébergement écologiques

Bien avant d’entamer votre voyage, faites des recherches concernant l’endroit où vous allez séjourner une fois sur place.

Privilégiez les gîtes ou autres chambres d’hôtes respectueux de l’environnement. Vous trouverez facilement ce type d’hébergement vert sur internet selon la destination que vous aurez choisie.

Au lieu d’opter pour un hôtel qui ne fera aucun effort en matière de développement durable, choisir de dormir chez l’habitant permet aussi de contribuer à la préservation de l’environnement.

articles commerce équitableRespecter la nature

Quand vous visitez parcs et aires protégées, évitez de porter atteinte à la nature environnante et veillez à toujours respecter les consignes et règlements afférents à l’endroit que vous parcourez.

Pendant une randonnée en plein forêt, prenez le soin de ne rien dégrader, en arrachant par exemple des feuilles ou des arbres sur votre chemin, ou encore de polluer la nature en jetant vos détritus n’importe où.

Dans la même idée, si vous faites de la plongée par exemple, évitez de toucher ou d’endommager les coraux qui font la beauté et la richesse de la biodiversité sous-marine.

voyage Canada montagneMesurer sa consommation en eau

Dans de nombreux pays, l’eau propre est une denrée rare. Limiter sa consommation pendant son séjour dans ces pays est donc une manière responsable de bien voyager.

Évitez les longues douches ou tout simplement de laisser le robinet ouvert sans raison.

De nombreux pays ne disposent pas d’installations adéquates pour faire le recyclage des bouteilles en plastique de sorte que chaque bouteille jeté finira par former un tas d’ordure un peu partout. Donc, pensez à emporter des bouteilles réutilisables pendant votre voyage.

voyage Canada lacPrêter main-forte à la population locale

S’investir dans une action humanitaire dans la région où l’on voyage est aussi une bonne manière de faire du tourisme responsable. Vous pouvez par exemple apporter des fournitures scolaires comme les livres ou les crayons et les distribuer aux enfants de ces régions.

Vous pouvez aussi aider la population, surtout si vous vous trouvez dans des endroits défavorisés, en faisant du bénévolat et vous porter volontaire dans divers domaines de la vie quotidienne de ces peuples comme les aider dans la construction de leurs maisons ou écoles, les aider dans leur plantation et dans divers autres domaines de la vie quotidienne.

Pour cela, il est primordial de bien se renseigner sur les coutumes locales pour éviter d’offenser la population en portant par exemple des vêtements inappropriés et à l’encontre de leurs mœurs. C’est aussi une manière enrichissante pour en apprendre d’avantage sur le pays que vous visitez et ses habitants.

Rapporter des souvenirs locaux

Il est d’usage lorsque l’on voyage ou quand on part dans un pays lointain de rapporter quelques petits souvenirs aux membres de la famille restés au pays.

En achetant des cadeaux chez les artisans locaux au lieu de produits importés, vous contribuerez à votre manière à l’économie du pays mais aussi à faire connaître les différentes traditions que vous avez côtoyées durant votre périple à travers ces objets que vous aurez ramenés.

Toutefois, au cours de votre achat, veillez à bien regarder la matière dans laquelle le produit a été fabriqué car il se peut que l’objet en question soit le fruit d’activité illicite ou encore qui contribue à détruire l’environnement. On peut prendre en exemple les objets de souvenirs en ivoire qui sont le fruit de braconnage alors que cette substance tend de plus en plus à se raréfier. En achetant ce type d’objets, vous risquer de soutenir inconsciemment ces activités qui endommagent considérablement l’écosystème.

Article proposé par Marco Vasco Canada

 

Vous pourriez aussi être intéressé par les articles :

TransumArti, l’éco-lieu où les arts transhument au printemps et en été.

Valeria Roveda nous a contacté il y a quelques semaines pour nous parler de son projet.

Quand j’ai regardé la présentation de TransumArti, je suis vraiment tombée sous le charme et j’ai eu envie de vous en parler.

large_image_pj_TansumArti-1408898989

TransumArti, c’est le projet de deux artistes multi-talents : Valeria Roveda, entre
autres comédienne, interprète et pédagogue et Alessio Genise, ingénieur son de
formation, musicien et pizzaiolo bricoleur. Deux personnalités atypiques, deux
passionnés.

film transumarti sottotitolato from Amniosi on Vimeo.

TransumArti, ce serait un lieu de stages de cuisine, de théâtre et de langues dans un
éco-lieu situé au Sud de l’Italie.

Un lieu où il serait possible de concilier la richesse culturelle d’une capitale telle que Bruxelles et le soleil de Calabre, son espace et sa terre. Des arts en transhumance pour Valeria et Alessio, qui vivraient la moitié de l’année en Belgique, l’autre en Italie. Mais surtout la possibilité pour des voyageurs et artistes en tout genre de vivre quelques semaines, quelques mois, dans un lieu où l’environnement et l’homme sont au centre des préoccupations. Un lieu pour découvrir les merveilles de l’Italie, goûter aux embruns de la mer et aux délices d’une cuisine en plein air, apprendre, se rencontrer, vivre à un rythme plus doux, de meilleure qualité.

« J’aimerais que du mois d’avril au mois de septembre, ce lieu soit animé par votre présence, et par la mienne, présence parmi les vôtres. J’aimerais organiser ici des stages de théâtre et de cuisine, j’aimerais vous faire manger les fruits de cette terre, l’huile qu’elle sait nous offrir, notre pain fait avec du levain naturel. J’aimerais construire un lieu autonome en énergie grâce à des panneaux solaires. Un lieu qui utilise un système naturel d’épuration des eaux usées, ainsi réutilisables pour une partie de l’irrigation. Des vasques pour les rares eaux de pluie. Des toilettes sèches pour économiser l’eau potable… » Valeria

frantoio-1410431080
TransumArti est un projet ambitieux et c’est pour cela que Valeria et Alessio ont
décidé de mener une campagne sur Kiss Kiss Bank Bank, leader européen du
financement participatif. L’argent récolté sera utilisé pour acquérir un terrain dans la
région magnifique de Calabre.

Alors, si vous aimez voyager autrement, si vous voulez voir un tel projet artistique exister, faites circulez, participez, et vous pourrez permettre à ce lieu magique d’exister, et pourquoi pas y passer vos vacances.

Pour donner un coup de pouce à Valeria et Alessio et leur projet original et nature,
pour apprendre tous les détails concernant TransumArti et découvrir toutes les contreparties possibles, rendez-vous sur http://www.kisskissbankbank.com/transumarti-arts-en-transhumance

Personnellement, j’ai choisi de les soutenir en adoptant un arbre à distance. Et nous espérons beaucoup pouvoir passer une semaine dans ce lieu et vous partager nos impressions.

Carnaval de Québec. Pas très écologique, me direz-vous.

En février, nous sommes allés à Québec à l’occasion du Carnaval.

Le carnaval est loin d’être une activité écologique (avec les chars, les déguisements…) mais nous sommes également ici pour découvrir le pays et sa culture. Et en faisant quelques choix judicieux vous pouvez réduire votre impact écologique lors d’un citytrip.

Le transport

Nous avons fait du covoiturage et c’est probablement la solution la plus écologique et agréable pour les longues distances. De plus nous avons fait de belles rencontres. 

Si vous résidez au Québec, je vous invite à consulter le site Amigo Express. Il y a de très nombreux départs chaque jour. C’est très simple. Vous indiquez la ville de départ et la ville de destination. Même en cherchant la veille, il est encore possible de trouver une solution.

Les activités

Une fois en ville, nous avons tout fait à pieds (un peu plus de 20km sur la journée) mais il existe aussi un très bon réseau de bus. Petit truc que nous avons appris après 4 mois : il est possible d’acheter votre billet de bus moins cher dans certaines épiceries 😉

Voici quelques images des activités proposées pour le Carnaval.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les photos sont prises de loin car nous n’avons pas eu le goût d’y participer. Nous avons préféré marcher dans le Vieux Québec en attendant la parade du soir.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Voici la vidéo de la parade du Carnaval de Québec :
 

 
Nous avons beaucoup apprécié l’ambiance et la chaleur humaine pendant l’événement. C’était vraiment joyeux et chaleureux malgré le froid.

Le logement

Nous avons choisi « L’autre Jardin », une auberge verte et équitable.

Vous y trouverez une boutique équitable. Le petit déjeuner est composé de produits bios, locaux et équitables. Une attention est portée à l’empreinte écologique (recyclage, utilisation de produits naturels dans la salle de bain, serviette en coton bio…)

auberge l'autre jardin Québec

Nous avons vraiment été agréablement surpris et nous avons apprécié la cohérence du concept.

L’auberge appartient à l’association Carrefour Tiers Monde qui œuvre à la promotion de la solidarité internationale par l’éducation au développement et l’engagement citoyen.
 

 

Et vous qu’avez-vous fait pour le Carnaval ?

Que faites-vous pour diminuer votre impact écologique en voyage ?