Archives pour la catégorie Biodiversité

Le centre de la nature du Mont Saint Hilaire

Nous avons fait une belle randonnée ce weekend au Mont Saint Hilaire, une des dernières forêts anciennes intactes du sud du Québec.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le centre de la nature travaille à la conservation du patrimoine naturel et de la biodiversité. Vous pourrez observer plusieurs petits mammifères (écureuil, cerf de virginie, castor de la montagne, pékan) reptile (couleuvres, tortues), oiseaux (mésange, urubu à tête rouge, faucon pèlerin), insectes et végétaux.

Voici les animaux d’hiver :

panneau_fhqe_9

 
Je vous invite à visiter le site du centre de la nature pour plus d’informations.

Au mois d’avril, il y a encore pas mal de neige. Les battons sont bien utiles. Des crampons auraient été appréciés mais les battons suffisent. Vous avez aussi la possibilité d’en louer à l’accueil.

Randonnée Mont Saint Hilaire

Vous avez 25 km de sentiers et la possibilités de monter à 4 sommets où vous avez une vue magnifique. Nous avons choisi le sommet Rocky Red. Ensuite, nous sommes redescendu par Dieppe et Rocky bleu (total environ 9km).

Randonnée Mont Saint Hilaire

 
Voici quelques photos de notre montée vers le sommet Rocky Red :

Randonnée Mont Saint Hilaire

 

Randonnée Mont Saint Hilaire

 

Randonnée Mont Saint Hilaire

 

Randonnée Mont Saint Hilaire

 

Randonnée Mont Saint Hilaire

 
Ce que j’apprécie moins, traverser les cours d’eau. Beaucoup de ponds prévus sauf pour ce cours d’eau. Vous devez traverser sur les rochers.

Randonnée Mont Saint Hilaire

Encore quelques montées avant d’arriver au sommet.

Randonnée Mont Saint Hilaire

La vue sur Montréal :

Randonnée Mont Saint Hilaire Randonnée Mont Saint Hilaire Randonnée Mont Saint Hilaire

 
Il est temps de redescendre 🙂

Randonnée Mont Saint Hilaire Randonnée Mont Saint Hilaire Randonnée Mont Saint Hilaire

 

 

A quoi ça ressemble en été ? Voici quelques photos de la même randonnée en septembre 2008.
 
Mont Saint Hilaire

Mont Saint Hilaire

Mont Saint Hilaire

Mont Saint Hilaire

Mont Saint Hilaire

Mont Saint Hilaire

 
Vous aimez la randonnée ? Vous serez peut-être intéressé par notre blog sur les chemins de Compostelle.

Et vous dans quels lieux aimez-vous vous promener ?

Quand l’art vous invite au respect de la nature

Ce dimanche 9 mars, nous avons visité l’exposition « Tout cela n’est que cela ! » de Pierre-Etienne Massé.

L’exposition a pour objectif de sensibiliser les personnes aux enjeux relatifs aux espèces menacées du Québec.

Plutôt qu’un discours politique ou sociétal, Pierre-Etienne nous invite à l’émerveillement.

Pierre-Etienne était présent et nous avons eu l’opportunité de discuter avec lui de son travail.

Les œuvres présentées sont le fruit d’une collaboration entre plusieurs organismes : la maison de la culture de Longueuil, Ciel et Terre, le zoo sauvage de Saint Félicien, le zoo Ecomuseum, le Biodôme de Montréal ainsi que le ministère du Développement durable, de l’environnement, de la faune et des parcs du Québec.

carcajou
Carcajou – Artiste Pierre-Etienne Massé – Expo « Tout ça n’est que cela ! »

Voici le carcajou que vous voyez également derrière nous pendant l’interview.

Autrefois présent presque partout dans l’est du Canada, il ne se retrouve plus qu’en petit nombre dans le nord-ouest de l’Ontario et dans le nord du Québec.

Vous pouvez voir sur le tableau des empreintes de carcajou. Pour les obtenir, le personnel du zoo est entré dans l’enclos de l’animal et a versé du plâtre dans des empreintes fraîches. Le moule pouvait être retiré une fois que le plâtre avait durci. Il est alors envoyé à l’atelier pour créer les empreintes sur le tableau.

Le même procédé a été utilisé pour prendre les empreintes de Yellé, l’ours blanc mâle du zoo sauvage Saint Félicien.

Ours polaire - Artiste Pierre-Etienne Massé - Expo "Tout cela n'est que cela !"
Ours polaire – Artiste Pierre-Etienne Massé – Expo « Tout cela n’est que cela ! »

Comme vous le savez, en raison du réchauffement climatique, la population d’ours blancs à très fortement diminué. Pour en savoir plus, je vous invite à visiter le site du WWF.

Pour la tortue, la technique utilisée a été de la faire marcher sur des galettes d’argile humide de sorte qu’elle laisse des empreintes en relief. Les galettes d’argile étaient ensuite amenées à l’atelier pour être dupliqué en acrylique.

Tortue - Artiste Pierre-Etienne Massé - Expo "Tout ça n'est que cela !"
Tortue – Artiste Pierre-Etienne Massé – Expo « Tout ça n’est que cela ! »

Et voici la rainette faux-grillon longueuilloise. 

Rainette faux-grillon - Artiste Pierre-Etienne Massé - Expo "Tout ça n'est que cela !"
Rainette faux-grillon – Artiste Pierre-Etienne Massé – Expo « Tout ça n’est que cela ! »

Une technique un peu différente a été utilisée pour le chevalier cuivré. Il n’est pas possible de prendre des empreintes d’un poisson vivant.

Chevalier doré - Artiste Pierre-Etienne Massé - Expo "Tout ça n'est que cela !"
Chevalier cuivré – Artiste Pierre-Etienne Massé – Expo « Tout ça n’est que cela ! »

Le laboratoire du MRN a prêté deux spécimens morts conservés dans de l’alcool.

Un film permet de voir l’artiste en plein travail et de mieux comprendre les différentes techniques utilisées. Chaque peinture prend environ 2 mois a être réalisée.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une belle exposition d’un artiste engagé qui a un grand respect pour le vivant. Chaque peinture montre la beauté d’une espèce menacée du Québec . Nous avons été impressionné par le nombre de techniques utilisées : intégration des empreintes grandeur nature de l’animal, coupures de journaux, acrylique, pochoir…

Nous vous invitons à poursuivre la découverte sur son site internet.