3 visions de la perfection et des idées pour accepter vos imperfections

Cet article est publié dans le cadre du festival « A la croisée des Blogs » organisé ce mois-ci par Régis Carlo de l’excellent blog Le moment présent.

logocroiseeblogs435_thumb1

Le thème proposé par Régis est « L’éloge de l’imperfection ». Vous trouverez toutes les informations sur cette édition dans l’article de lancement.

J’avoue que je ne savais pas trop comment aborder cet article. Je ne me sentais pas concernée par la perfection.  Probablement parce que je confondais « perfection » et « perfectionnisme ». Je n’ai jamais été très perfectionniste et j’ai plutôt tendance à voir le perfectionnisme comme un frein à l’action.

Merci à Dimitri de m’avoir envoyé ce message qui remet les choses à leur place ;-)

« Je pense qu’il faut d’abord s’interroger sur ce qu’est la perfection. En fonction de notre vécu, de notre expérience, de notre sensibilité… elle peut être très éloignée d’un individu à l’autre. Dans le sport que je pratique, chercher la perfection, c’est d’abord accepter de se mettre en situation d’inconfort, de déséquilibre. On répète des milliers de fois le même mouvement pour acquérir une précision proche de la perfection. Et c’est lorsque l’on croit y arriver où être sur le bon chemin qu’un maître de haut niveau nous signale que ce n’est pas bon du tout ! La recherche de la perfection, c’est un peu comme la quête du Saint Graal, on cherche quelque chose dont on n’est même pas certain que cela existe et pourtant, on continue de chercher… »

Je pense effectivement que dans certains métiers et certains arts une recherche de perfection est nécessaire. Cela veut donc dire que l’on cherche à mener une action le plus parfaitement possible à un moment bien précis et non que l’on cherche à être parfait.

perfection

Personnellement, j’aime me rappeler le quatrième accord Toltèque « Faites toujours de votre mieux ».

Quelques soient les situations, faites toujours de votre mieux, pas plus, et pas moins ! Et votre mieux peut changer d’un instant à l’autre. Cela veut dire que le mieux d’aujourd’hui n’est pas celui de demain.

Faire de son mieux, c’est agir pour évoluer, pour s’améliorer, pour se faire plaisir sans attendre l’approbation des autres.

Don Miguel Ruiz, l’auteur des « Quatre Accords Toltèques » nous dit « Faire de votre mieux ne signifie pas essayer d’être à la hauteur des attentes d’autrui. La réalité, c’est que vous ne serez jamais à la hauteur de leurs attentes. La vérité, c’est qu’avec tous vos accords vous ne serez jamais à la hauteur de vos propres exigences. »

Et nous sommes souvent bien plus exigeants envers nous-mêmes que les autres.

Un petit truc quand votre juge intérieur vous fera des reproches, dites-lui simplement « j’ai fait de mon mieux ».

Faire de son mieux, c’est donc faire l’action juste en fonction de qui vous êtes et non rechercher un idéal imposé par la société.

J’aime beaucoup la réflexion de Vincent à ce sujet.

« La perfection tend à nous rendre tous semblables puisque cela signifie qu’elle obéit à des critères évaluables et objectifs. Si tous les critères sont remplis, la perfection est atteinte. Mais la diversité n’existe plus. La perfection, c’est la mondialisation, l’uniformité, la compétitivité. Elle ne pousse pas au dépassement de soi-même, mais à courir derrière quelque chose de superflu. » Vincent, enseignant en troisième primaire et auteur du blog Les petites canailles.

On en revient à faire de son mieux, à rester soi-même, à être authentique. Et personnellement, je trouve que cela a bien plus de charme.

imperfection

C’est d’autant plus important dans l’enseignement. Je suis convaincue que pour apprendre, il est important de se donner le droit à l’erreur. Si tout est déjà parfait, comment pourrait-on évoluer ?

Comment accepter vos imperfections et faire de votre mieux ?

Voici quelques questions qui vous permettront de faire votre auto coaching :

  • A quoi ressemble votre idéal de perfection ? A quoi ressembleriez-vous si vous étiez parfait ?
  • De quoi avez-vous besoin pour correspondre à cette image ?
  • Avez-vous envie et êtes-vous capable d’accomplir les changements nécessaires pour atteindre cet idéal ? Pourquoi ?
  • Est-il humainement possible d’atteindre cet idéal ? Pourquoi ?
  • Est-ce que cet idéal vous motive à faire de votre mieux ou est-ce qu’il a tendance à vous décourager ? Quelles sont les croyances qui pourraient vous encourager à faire de votre mieux ?

Vous pouvez également tester la solution de Sophie, coach et fondatrice d’EthicalMM  : « Je me répète que le comble de la perfection est d’accepter ses imperfections  et alors je ris… »

 Et vous quelle est votre vision de la perfection ? Quelles sont vos solutions pour accepter l’imperfection ? Partagez votre avis dans les commentaires.

Je vous invite à lire les articles des autres blogueurs. Vous trouverez l’ensemble des participations sur le site DéveloppementPersonnel.org

Cindy

13 réflexions au sujet de « 3 visions de la perfection et des idées pour accepter vos imperfections »

  1. Bonjour Cindy

    je te rejoins tout à fait avec les Accords Toltèques. Ils m’ont aidé à combattre le perfectionnisme quand j’étais jeune.
    Vive les imperfections qui nous donnent, avec la diversité et les différences, tant de richesses dans nos échanges
    J’ai pris le train un peu en retard … mais mon article devrait paraître dans l’eBook

    Bien à toi

    Phil
    Phil Articles récents..perfection ou imperfection ? telle est la question

  2. Bonjour Cindy,
    Merci pour ces pistes d’investigation.
    Je crois vraiment que cet accord toltèque
    est là pour relativiser notre désir de perfection.
    IL permet aussi de ne pas être pris dans l’engrenage
    de la culpabilité de ne pas avoir fait ce qu’il faut.
    Nous avons souvent été sollicités enfant à savoir
    faire sans avoir appris. L’angoisse de ne pas être aimé
    si on ne fait pas ce qui faut vient rajouter une charge
    supplémentaire à cette problématique.
    hannah@technique Tipi Articles récents..Rééquilibrage énergétique : 30 secondes pour retrouver la forme au saut du lit

    1. Bonjour Hannah,

      Merci de ta visite.
      Oui, tout à fait cet accord permet de sortir de la culpabilité.
      C’est souvent pour être aimé que nous entrons dans cet recherche de la perfection.

      A bientôt,
      Cindy

  3. bonjour Cindy,
    J’aime beaucoup ton article et les différences que tu notes clairement entre perfection et perfectionnisme. Et comme toi j’apprécie les 4 accords toltèques et celui que tu mentionnes en particulier.
    Entièrement d’accord, notre perfection varie d’un jour à l’autre, d’une époque à l’autre (la perfection en calcul d’un enfant de 8 ans ne sera pas la même que lorsqu’il aura 18 ans par exemple).
    Et cette idée exprimée par Vincent sur l’uniformisation des individus à force d’établir des normes de perfection est tout à fait intéressante. Merci pour cet article Cindy.
    Danny KADA Articles récents..Un Super MasterMind bimensuel

  4. Merci Cindy pour cet article très intéressant. J’adore l’enseignement de Don Miguel Ruiz qui permet de relativer nos attentes face à la perfection. Faire de notre mieux apporte un soulagement et diminue la pression. Attendre que tout soit à la perfection avant d’agir n’apporte que déception et perte de l’estime de soi. Faire de son mieux permet le dépassement et la réalisation d’un rêve petit à petit. Cela m’a fait du bien de comprendre cet Accord Toltèque, j’ai laissé tomber le perfectionnisme pour faire de mon mieux et j’en suis très heureuse.

  5. Bonjour Cindy et bravo pour ce superbe article et encore bravo de t’être laisser porter par cet accords Toltèque, simple et si profond à la fois…je le sens que tu fais toujours de ton mieux au travers de ton texte. Ayant vécu 20 ans de ma vie dans le monde la complétion sportive de haut calibre, la perfection était une seconde peau pour moi…pendant bien longtemps. Doucement, je sais maintenant que « je suis assez » et que je suis joliment imparfaite, comme dirait l’auteur à succès Brené Brown.

  6. J’adore l’imperfection c’est ce que fait que la vie est une perfection. Merci pour cet article c’est tellement important de le souligner, car comme le mentionne Vincent « « La perfection tend à nous rendre tous semblables puisque cela signifie qu’elle obéit à des critères évaluables et objectifs. Si tous les critères sont remplis, la perfection est atteinte. Mais la diversité n’existe plus. » Alors vive la diversité
    Brigitte Maison d Evelyne Articles récents..Quand Pot Masson rime avec décoration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge